Bienvenue

La télémédecine, une pratique en plein essor

Grâce à une caméra et un micro qui permettent d’échanger avec les patients, la télémédecine se déploie. Avec la crise sanitaire, notamment au moment du premier confinement, la pratique a connu une forte accélération. « Les téléconsultations constituent désormais plus de 11 % de l'ensemble des consultations contre moins de 1 % avant la crise » avait ainsi constaté l'Assurance Maladie dans un communiqué de presse le 31 mars 2020. 

Les avantages ? Apporter un appui indéniable aux déserts médicaux et faciliter la gestion du quotidien du patient. Parallèlement, les professionnels de santé peuvent se concentrer plus facilement sur l’analyse des données du patient.  

 

Les 5 domaines de la télémédecine 

La télémédecine veut dire littéralement médecine à distance. Elle se définit par le code de la santé publique comme « une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication ».  Elle regroupe : 

  • La téléconsultation, dans laquelle une consultation est donnée à distance ; 
  • La télé-expertise qui permet à un professionnel médical de solliciter à distance l'avis d'un ou de plusieurs professionnels médicaux ; 
  • La télésurveillance médicale qui permet à un professionnel de santé d’interpréter les données nécessaires au suivi médical du patient ; 
  • La téléassistance médicale qui permet à un professionnel médical d'assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d'un acte ; 
  • La régulation médicale qui permet à une personne d’accéder rapidement à des soins adaptés à sa situation dans le cadre des appels passés au SAMU ou des centres 15. 

 

Focus sur la téléconsultation 

Que ça soit pour une urgence, pour un renouvellement, pour pallier des difficultés de déplacements, d’accessibilité… La télémédecine comporte de nombreux avantages. Elle est réalisable depuis chez soi sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone via de nombreuses plateformes (Maiia, Metadom, Quare, …) et elle est réalisable à tout âge : enfants accompagnés d’un adulte, adolescents seuls à partir de 16 ans, séniors (à qui elle permet d’éviter de subir le déplacement jusqu’au cabinet du médecin). 

De plus en plus de pharmacies proposent des bornes ou cabines de téléconsultation qui permettent de contacter un médecin très rapidement sont de plus en plus proposées en pharmacie. Ces dispositifs sont équipés d’appareils d’examen : tensiomètre, stéthoscope, thermomètre, otoscope, caméra dermatologique… Ainsi, dans le cadre d’une urgence, la téléconsultation en pharmacie vous permet d’obtenir une ordonnance et de repartir avec vos médicaments. L’accompagnement par un pharmacien peut aussi être utile pour la prise des mesures ou les patients moins connectés

Actuellement, les téléconsultations sont prises en charge à 100% et ce jusqu’au 31 juillet 2022. Par la suite, si elles s’inscrivent dans le respect du parcours de soin coordonné*, les téléconsultations seront prises en charge tout comme les consultations en présentiel.  

 

Les limites de la télémédecine 

Il ne faut pas jurer que par les nouveaux outils. Ils doivent avoir un but unique : améliorer la prise en charge et les soins du patient. Certaines situations nécessitent tout de même un rendez-vous physique. Dans le cadre de téléconsultations régulières, l’Assurance maladie conseille d’alterner les consultations à distance et en présentiel pour une meilleure continuité des soins. 

* Une téléconsultation avec un médecin spécialiste doit être réalisée après orientation par un médecin 

 

Sources :  

https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/telemedecine/teleconsultation 

https://www.ars.sante.fr/la-telemedecine 


Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?